dans Non classé

Des dés qui roulent follement et de la lourde responsabilité des républicains passifs

Nous sommes à moins d’une semaine du 1er tour des élections présidentielles et on ne peut être qu’effaré par ce que les sondages nous disent. 22% des Français seraient prêts à voter pour l’extrême-droite en reniant ainsi tout ce qui fait la France. Mais l’horreur ne s’arrête pas là, il faut rajouter à ces 22% 18% de Français qui disent vouloir voter pour une extrême-gauche plus romantique mais tout aussi dangereuse. 40% de Français qui ont donc abandonnés les sentiers de la raison pour se délecter des drogues fortes offertes par les populistes de tout bord.

21% des Français se veulent les porteurs des messages d’une droite qui n’a hélas plus grand-chose à envier à son extrême. Une droite qui rassemble non plus des conquérants mais des frustrés qui se voient comme les victimes d’un sombre complot et qui ne cessent de s’enfoncer dans des marécages chargées d’émotions négatives et qui les éloignent dangereusement des valeurs de notre république.

Restent donc 39% des Français qui au lieu de s’unir pour donner une chance à la raison ont préféré aller aux élections en ordre dispersé. Et si jamais Emmanuel Macron ne franchit pas la barre du 1er tour et que le pays est laissé au chaos d’un match Le Pen/Mélanchon, Hamon devra assumer une très lourde responsabilité historique. À moins d’une semaine du 1er tour et alors qu’il est clair qu’il n’a aucune chance d’aller au 2nd tour son entêtement est irresponsable.

Il n’est donc plus qu’à espérer qu’il se trouve suffisamment de citoyens responsables dans les rangs des supporters de Le Pen/Melanchon/Fillon/Hamon pour voter dès le 1er tour pour Macron. S’ils ne le font pas, et si les clowns style Lassalle ne se désistent pas en faveur du seul républicain qui peut gagner ces élections, il est tout à fait possible que nous ayons dans une semaine une France de la honte et ce quelque soit les résultats du 2nd tour… une France qui se sera terriblement reniée, une France qui aura dramatiquement réduite ses chances de s’adapter à un monde très peu conciliant, et une France qui aura détruite l’idée européenne.

Que les abstentionnistes y réfléchissent par deux fois. On peut certes comprendre leur mépris pour une génération qui n’a su ni réformer ni réconcilier la France, mais leur dédain risque d’être tout autant coupable.

Emmanuel Macron n’est pas le Messie apportant la gloire à la France, et il n’a pas cette ambition. Il se contente de vouloir garder la France sur cet équilibre sacré inscrit au fronton de nos mairies et qu’il nous appartient à chaque époque de redonner vie et consistance. Ce sont ces trois mots qui donnent à chaque Français la possibilité de tirer la France vers le haut, ce sont ces trois mots qui sont les garants de la place de la France dans le monde.

Macron Président ! #EMdèsle1ertour

Ecrire un Commentaire

Commenter