dans Non classé

Je voterai Macron avec une réelle joie … même si je suis très inquiet quant au résultat du 1er tour

Je voterai Macron avec une réelle joie … même si je suis très inquiet quant au résultat du 1er tour

Voilà bien longtemps que mon bulletin de vote va à ceux et celles qui sont les plus à mêmes de nous faire progresser dans la direction de cette Europe démocratique et efficace à laquelle j’aspire. Et c’est donc en toute logique que je voterai pour Emmanuel Macron demain.

Je remercie Emmanuel Macron d’avoir prononcé tant de mots justes sur cette Europe dont on ne saurait se satisfaire et qu’il nous appartient de reconstruire.

Mais je suis très heureux de pouvoir dire que mon vote de demain dépassera mon seul engagement européen. J’avais en 2007 pour la toute première fois éprouvé le besoin d’adhérer à un mouvement politique tant je trouvais le projet du Modem en adéquation avec les besoins de la France. Et je suis resté fidèle à ce mouvement même si je n’ai pu que constater son incapacité à réellement rassembler ou à créer cette dynamique politique dont nous avons besoin pour vraiment refonder le pays. Emmanuel Macron reprend à mes yeux ce flambeau mais en lui donnant tout l’élan qu’il lui manquait.

Au risque d’aller très loin je pense sincèrement qu’Emmanuel Macron peut et doit être ce catalyseur dont la France a malheureusement régulièrement besoin dans son histoire pour se rassembler, pour se ressaisir, pour retrouver son vrai destin, son génie, après une période durant laquelle la France s’est trop longtemps oubliée. La France c’est ce pays admirable qui malheureusement trop souvent au cours de son histoire se néglige et tombe dans un déclin relatif que trop pesant. Ce pays qui n’accepte jamais bien longtemps cette situation, et qui soudain se ressaisit alors qu’on ne l’attendait plus. Ce pays qui brusquement se mobilise en transcendant étonnement toutes ses divisions. Ce pays qui s’offre alors ses plus belles pages d’histoire, c’est la France remobilisée derrière l’étendard d’une frêle pucelle, derrière les trois couleurs de nos fougueux volontaires de Valmy, ou derrière la voie solennelle du général de Gaule. La France c’est ce pays qui n’a jamais été, n’est et ne sera jamais condamné à la défaite ou au déclin, quelque soient les siècles. Et aujourd’hui c’est ce jeune homme de 39 ans qui a l’audace, le courage et le génie de nous le rappeler, et donc de nous appeler à nous unir pour donner au pays le meilleur de nous-mêmes.

Néanmoins (#EnMemeTemps !) Je reste très inquiet, car si la dynamique est visible, le couperet du scrutin s’apprête à tomber à un moment où les volontaires de l’An II seront peut-être bêtement dépassés par le pire ennemi héréditaire que la France porte en son sein, la France de la démission, la France de la peur qui tente de surpasser ses phobies en les canalisant dans la haine, haine de la modernité et de la diversité, la France de l’éternel complot, cette France qui cache son renoncement dans de violentes tirades, mais qui ne ferait si elle gagnait qu’accélérer une dérive qui n’a que trop durer. Cette France-là est faite de nos frères et sœurs de sang, nos chers concitoyens et concitoyennes qu’il faut toujours convaincre de retourner à la lumière et au mouvement pour redonner au pays sa grandeur. Ayons aussi l’honnêteté de reconnaître que cette France-là n’est que la conséquence logique de nos propres démissions, elle nous est donc que trop familière et nous devons en assumer l’entière responsabilité.

Dimanche la France doit choisir son chemin. Il n’est plus temps de tergiverser, le poids des renoncements passés est maintenant bien trop lourd. La France se doit de retrouver sa dynamique, la France se doit de retrouver sa place en Europe. La France se doit de redonner son message au monde. Tournons donc la page peu glorieuse de plus de trente ans d’immobilisme et de déclin relatif, et remettons enfin ce pays magnifique sur les rails de l’audace pertinente, de l’équité et de la responsabilité. Tous ensemble.

#Macron Président !

(écrit le 22 avril 2017)

Ecrire un Commentaire

Commenter