dans Non classé

Réformes fiscales, droit devant!

Ouf on avait eu un peu peur, petit couac pas totalement incompréhensible vu le contexte, mais très heureux que le capitaine du bateau ait remis la barre sur En Marche toute.

Le 29 juin la Cour des Comptes publie son audit sur les finances publiques et prévoit un déficit budgétaire de 3,2% du PNB pour 2017 là où la France s’est engagée vis à vis de Bruxelles à délivrer 2,8% . Soit un dérapage de 8Mrd €.

Le 4 juillet le Premier Ministre Edouard Philippe fait son discours de politique générale, les réformes fiscales ambitieuses d’En Marche semblent être discrètement reportées en raison du choc produit par le résultat de l’audit de la Cour des Comptes.

Phénomène intéressant, cette annonce du report des réformes suscite une vive réaction au sein d’En Marche, mais aussi au sein du monde des entrepreneurs et des économistes qui craignent revoir le mauvais film d’une France qui recule toujours devant l’obstacle des réformes.

Le Président rattrape le coup et l’agenda des réformes fiscales est maintenu comme annoncé dans la campagne, et ce donc en dépit du défi accru, vu le déficit plus important que prévu.

Que sont ces réformes? Essentiellement,

– Transformation de l’impôt sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière (coût 2 à 3 Mrd€),
– Transformation du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi en baisse de charge,
– 30% flat tax sur les revenus du capital,
– Suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages (coût de 3Md€ pour la première tranche).

Rassuré, petit couac facilement pardonné, allez la France! Et soutien total pour trouver 15Mrd d’économie dans le budget 2018.

Ecrire un Commentaire

Commenter