par

Appel aux organisateurs de la Grande Marche pour l‘Europe: un mois pour fonder la démocratie européenne sur des bases plus solides.

Ce billet de blog n’engage que son auteur et aucunement le comité LREM Berlin.

Nous organisons le 8 décembre à Berlin notre Atelier d’Intelligence Collective sur l’Europe. Nous sommes une équipe très sympathique et nous nous réjouissons à l‘avance de mener à bien cet atelier. Mais à vrai dire cet exercice sera aussi teinté d‘une réelle frustration de ma part puisque nous n‘aurons pas eu le temps de mieux faire, de faire ce que selon moi nous aurions dû faire.

Nous aurions dû, selon moi:
– Recevoir plus tôt la description de la méthodologie et le calendrier qui en découle (nous l‘avons reçu le 26.11) afin de pouvoir :
– Contacter les principales organisations pro-européennes berlinoises ainsi que les responsables Europe des différents partis politique allemands, pour leur :
– Proposer d’organiser avec nous ou à leur niveau les mêmes Ateliers d‘Intelligence Collective.

Ceci aurait permis d‘enrichir grandement l‘exercice, d‘obtenir des éléments très utiles pour mieux appréhender la réalité européenne de l‘Allemagne et enfin et surtout, de donner la possibilité aux citoyens allemands de s‘approprier dès le départ le concept de la Grande Marche pour l‘Europe.

L‘idée de cette Grande Marche pour l’Europe est excellente et ne doit donc pas être dénaturée par une approche trop française qui risquerait de la desservir grandement. Pour être provocateur la Grande Marche ne doit pas être un sympathique jeu de piste organisé par de gentils GO anonymes depuis Paris. Ce doit être le moment fondateur de la démocratie européenne, et donc cette Grande Marche doit être dès sa première étape pleinement européenne. Sinon elle sera rejetée par un grand nombre en Europe, et échouera.

L‘incapacité actuelle de l’Allemagne à former un gouvernement nous donne malheureusement du temps, utilisons-le pour repousser d‘un petit mois la date butoir du 18 décembre, date actuelle de la remontée des synthèses des Ateliers Europe.

Aujourd’hui on voit bien que les vieux partis politiques allemands trouvent leurs limites et vont être incapables d’articuler seuls les réponses européennes dont nous avons grandement besoin. La Grande Marche arrive donc au moment précis où il y a urgence à en appeler à l‘arbitrage des citoyens allemands. Parfait. Et en plus les Allemands sont des européens sincères qui savent s’engager comme l‘ont montré la naissance et le succès de Pulse of Europe en Allemagne. Encore mieux. Cerise sur le gâteau le départ de cette Grande Marche arrive au moment des premières désillusions d‘un pari français trop uniquement orienté sur un couple Franco-allemand qui finit toujours par décevoir quand on attend trop de lui, Et c‘est un franco-allemand qui parle.

Le vrai levier pour débloquer la position allemande sur la re-fondation de l’Europe ne viendra ni de l‘État allemand, ni des organisations actuelles des partis politiques allemands, ce qui ne signifie pas qu’il faille les négliger. Le coeur de la position allemande doit se travailler avec le peuple allemand lui-même. Un peuple friand d‘initiatives citoyennes et suffisamment responsable pour savoir qu‘une initiative citoyenne ne vaut rien si elle ne se transforme pas en une réalité institutionnelle.

Nous avons donc sur la table toutes les composantes d‘un succès possible. D’une magnifique aventure. Nous n‘avons donc pas le droit de manquer ce rendez-vous historique. Or je crains que le départ de la Grande Marche pour l‘Europe ne soit déjà un peu bancal, car beaucoup trop français …

Nous nous apprêtons à exclure les européens de nos Ateliers d‘Intelligence Collectives. Nous prétendons pouvoir les intéresser et les motiver plus tard, sur la base de questionnaires que la France distribuera dans un deuxième temps, et établis sans les consulter. C’est une grave erreur, alors que nous sentons à Berlin le très grand intérêt que suscite la re-fondation de l‘Europe que Macron propose. La souveraineté européenne doit se construire dès le départ avec le citoyen européen. Celui-ci se sentira à juste raison floué dès lors qu‘il constatera que tout cela est le résultat d’un travail de préparation purement français.

J‘avais été très étonné par le ton condescendant pour ne pas dire méprisant de Stefan Kornelius dans le Süddeutschezeitung à l’égard du volontarisme français actuel (voir mon dernier billet de blog sur le sujet). Et ce journal n‘est pourtant pas le plus anti-européen des journaux allemands… Stefan Kornelius renvoyait Macron dans ses buts et trouvait que la visite de Bruno Lemaire à Berlin début novembre avait été une inutile provocation sur le territoire politique allemand. Cela mérite toute notre attention et montre combien l‘Allemagne va être susceptible sur l‘organisation et le déroulement de la Grande Marche pour l‘Europe.

Nos braves marcheurs français ne doivent pas être vus demain comme les soldats de l’an II et leurs cadets de la Grande Armée, défenseurs d‘un jacobinisme intellectuel impérial. Nous susciterions immédiatement rejet et mépris, ce serait de nouveau des Guerres de Libération Nationale contre l’arrogance française. Soyons plutôt les révélateurs de la démocratie européenne du XXI ème siècle, celle qui réveille un engagement citoyen local partout en Europe, uni dans la diversité, et associant chacun à chaque étape.

Nous devons réussir cette oeuvre historique en Europe. Les Allemands sont prêts à s’engager pour que l‘Europe devienne enfin démocratique et souveraine. Mais le déclic ne viendra pas de questionnaires reçus mais de questionnaires établis ensemble. Dans une transparence et un respect partagé. Ce qui n‘exclut pas la rapidité d‘un calendrier pourvu que l‘on ne trébuche pas sur un faux départ.

Un mois pour donner aux Allemands, et à d’ailleurs à tous les Européens…, l‘opportunité d‘organiser rapidement leurs Ateliers d‘Intelligence Collective pour lancer tous ensemble, dans un respect scrupuleux de nos valeurs républicaines européennes, ce que doit être la Grande Marche Européenne, fondatrice de la démocratie européenne.

18 Janvier ramassage des copies partout en Europe ? Que les organisateurs de la Grande Marche pour l‘Europe aient la gentillesse de s‘identifier et de me répondre. Merci beaucoup. Avançons ensemble. #WeAreEurope

Ecrire un Commentaire

Commenter

  1. Bonjour merci de vous rapprocher de votre animatrice locale . Apparemment vous n êtes pas au courant des nouveaux délais. Merci de vous rapprocher du groupe de Berlin LaRem. L Europe est une aventure collective.