par

L’Europe, c’est nous.

Voilà c’est fait, mon bouquin est en ligne. Vous pouvez le télécharger gratuitement sur votre application Kobo jusqu’au 9 mai, puis l’acheter en ligne après pour 2€.

Huit chapitres, 6 dédiés aux moments fort de ma famille, écrits depuis bien longtemps et que Pulse of Europe m’a fait ressortir, un chapitre pour survoler l’histoire de la construction européenne et de ses manques, un chapitre pour appeler à une meilleure gouvernance européenne qui, seule, pourra sauver le projet européen.

L’histoire de ma famille, comme celle de beaucoup d’autres, a été marquée par les drames, les crimes et les peurs qu’a connus l’Europe au XXème siècle. Né d’un père français et d’une mère allemande, j’ai reçu en héritage le cœur de ce qui a constitué l’essentiel des horreurs de l’Europe de la première moitié du XXème siècle. Et comme ma mère est née dans ce qu’a été l’Allemagne de l’Est, et son père dans ce qu’a été la Prusse occidentale avant de disparaître dans une Pologne soviétisée, j’ai également reçu en héritage la division de l’Europe en deux blocs, réalité de l’Europe de la seconde moitié du siècle infernal.

À l’heure où l’Europe peine à maîtriser les défis qui l’assaillent, nous devons nous rappeler ces histoires passées. Les peurs, aujourd’hui comme hier, sont mauvaises conseillères. Elles conduisent beaucoup trop d’entre nous à renoncer ou à se réfugier dans un populisme aussi facile que coupable, et dont les conséquences sont malheureusement que trop familières des pages les plus noires de nos livres d’histoire.

L’Europe ne peut donc plus se cacher derrière les faux-semblants ou des formules creuses qui ont fini par lasser même ses plus ardents défenseurs. Il est grand temps de la refonder sur des bases plus solides. Les longues listes de réformes, ou l’appel à relancer un couple franco-allemand censé être tout puissant, sont bien sûr utiles mais ne suffiront pas. La vraie clé de l’avenir de l’Europe réside dans sa capacité à résoudre la question lancinante de sa gouvernance. L’Europe intergouvernementale a tué l’Europe. Le retour au communautaire non-démocratiques des années 1960-1980 n’est pas envisageable. Il nous faut bâtir les éléments nécessaires à une démocratie supranationale: Monnet, la démocratie en plus. C’est sans doute le seul moyen d’enfin créer une Europe à la fois efficace, légitime et acceptée. C’est aujourd’hui notre mission historique, pour que l’Europe soit souveraine, démocratique et unie, sans complexe dans un monde en plein bouleversement.

Lisez le bouquin, et commentez le ci-dessous, je serais heureux de dialoguer avec vous sur ce sujet.

Ecrire un Commentaire

Commenter