Bienvenue

Bonjour et merci de surfer sur ce blog,

Je m’appelle Laurent Couraudon, et je suis un européen de toujours.

Je suis né en 1965 à Bourges dans une famille franco-allemande. Enfant du XXème siècle j’ai été très marqué par une histoire familiale écartelée entre les trop jeunes morts de la guerre de 14, le poids des crimes du nazisme et du communisme, les douleurs de la division de l’Allemagne et de toute l’Europe.

Né dans un milieu très modeste, je suis très redevable à l’Ecole de la République.

Après mon bac je suis devenu militaire pour défendre la démocratie partout en Europe face à une Union Soviétique qui était menaçante. Puis j’ai quitté l’Armée l’année de la réunification de l’Allemagne. Je suis alors devenu banquier par hasard et le suis resté par goût pour un métier qui offre à la fois un formidable poste d’observation et un terrain d’action très concret et très utile, pourvu qu’il soit utilisé à bon escient et intelligemment encadré. La banque m’a conduit en Suisse, puis en Russie, puis en Chine. Je vis actuellement à Berlin.

Je suis un Européen enthousiaste, mais exigeant et donc révolté. Démocrate jusqu’au bout des ongles je ne vois pas comment l’Europe pourrait être légitime sans être fédérale sur le périmètre que le concept de subsidiarité lui laissera.

L’Europe politique ne peut-être que l’aboutissement de toute notre culture et de toute notre histoire. Elle doit donc être pétrie de solidarité et de lumières, des valeurs que l’on se doit d’entretenir chaque jour si on ne veut pas glisser vers des négligences qui peuvent très vite s’avérer terriblement coupables.

J’ai eu de nombreux blogs, dont malheureusement il ne reste pas grand chose, et qui m’ont servi à canaliser mes révoltes contre une Europe qui beaucoup trop souvent reste très en deçà de ce qu’elle devrait être. De cette révolte, particulièrement vive au moment de la crise européenne de 2012 est né un petit opuscule, Europe Coupable, Europe Solution.

Politiquement j’ai été un Modem de la première heure, et comme je suis resté fidèle à ces idées j’ai très rapidement adhérer à celles d’En Marche. Pour qu’une France enfin réconciliée avec elle-même puisse reprendre son rôle historique dans une Europe qui patauge quand la France s’oublie.

Vous pouvez me suivre sur Twitter sous @euroLC.