Macron doit mieux saisir les perches tendues par Trump.

Nous allons donc devoir nous habituer rapidement aux pitreries du clown nauséabond qui a hier prononcé son discours d’investiture à Washington. S’habituer ne signifie ni accepter passivement, ni condamner systématiquement à l’aide de moult mots creux. Il faut aussi savoir utiliser Trump comme l’accoucheur d’un nouveau monde qui a bien du mal à se construire. […]