par

Une Résolution du Parlement Européen pour Ihar Losik et la libération de tous les prisonniers politiques Bélarusses

Ihar Losik est un prisonnier politique bélarusse qui est en prison depuis le 25 juin 2020, il poursuit obstinément une grève de la fin depuis le 15 décembre dernier et son état de santé devient inquiétant.

Suite à une perquisition à son domicile, Ihar Losik a été arrêté un mois et demi avant les élections présidentielles bélarusses du mois d’aout dernier. Si les accusations portées contre lui (organisation et préparation d’actions troublant l’ordre public – passible jusqu’a 3 ans de prison – puis organisation et préparation de désordres de masses et d’actes de rébellion – passible jusqu’à 8 ans de prison) sont selon ses propres mots ‘’absurdes’’, il est pourtant bien clair pourquoi le pouvoir dictatorial de Lukashenka s’acharne contre Ihar Losik. 

Ihar représente tout ce que que le pouvoir bélorusse peut détester, un jeune homme (28 ans) libre et pacifiste qui n’a pas peur, qui maîtrise parfaitement les techniques des réseaux sociaux, qui parle et fait parler les gens. Librement. Ihar est consultant freelance  pour les nouvelles technologies auprès de RadioFree Europe Radio Liberty (la radio libre de l’Europe de l’Est financée par des fonds américains), mais il est surtout le génial animateur d’une chaine Telegram extrêmement populaire au Belarus (Беларусь головного мозга) qui avait 170’000 followers à la date de son arrestation et en a plus de 337’000 en janvier 2021. Une chaine de posts sur l’actualité bélarusse, de photos, de témoignages, un réseau d’entraide de la société civile, et parfois même des posts ou commentaires écrits par des fonctionnaires qui se permettent de soutenir les démocrates bélarusses. Bref un média totalement indépendant et d’autant plus dangereux pour la dictature qu’il est parfaitement ancré dans le quotidien des simples gens. 

Ihar a expliqué dans une lettre1 publiée sur Telegramm le 21 décembre avoir décidé d’entamer une grève de la faim comme ultime forme de réaction face à la totale impuissance des moyen légaux pour faire valoir ses droits et pour réagir à la deuxième accusation dont il a fait l’objet six mois après son arrestation. Les pressions psychologiques et physiques auxquelles il est soumis quotidiennement2 (aucun accès à l’information, changements permanents de cellules, certaines cellules si étroites que l’on ne peut soit se tenir que debout, sans pouvoir faire quelques pas, soit se tenir assis, humiliations de tout genre, pressions permanentes pour obtenir des aveux ridicules) ont très certainement également largement contribué à sa décision.

De très nombreux Bélarusses lui demandent d’arrêter sa grève de la faim avant qu’il ne soit trop tard, Svetlana Tikhanovskaya elle-même le lui a également demandé. Mais Ihar reste obstiné dans sa décision, tout en demandant à ceux qui ont également entamé une grève de la faim en solidarité avec son combat, d’arrêter la leur.

Si Ihar est le parfait symbole de tout ce que la dictature de Lukashenka peut abhorrer, il incarne également parfaitement les plus belles valeurs que l’Union Européenne prétend représenter: une citoyenneté active et engagée pour défendre l’État de droit et la Démocratie, la liberté d’expression, les droits de l’homme et du citoyen.

Le 26 Novembre 2020 le Parlement Européen a très justement pris une résolution pour condamner le meurtre de Raman Bandarenka battu à mort par le pouvoir bélarusse, il serait bienvenu que le Parlement Européen en tant qu’institution représentant le peuple et les peuples européens n’attende pas la possible fin tragique de la grève de la faim d’Ihar Losik pour :

– exiger sa libération immédiate, ainsi que la libération de tous les prisonniers politiques au Bélarus

– condamner très fermement les conditions de détention au Bélarus,

– demander à Ihar d’arrêter immédiatement sa grève de la faim, de ne pas s’enfermer dans la pure logique d’une décision personnelle, mais considérer le symbole qu’il est devenu, le combat pour l’État de droit ne peut s’autodétruire, le Bélarus a besoin de tous ses combattants de la Liberté, et la jeunesse Bélarusse doit survivre à un dictateur vieillissant dont le départ imminent est inévitable. Ihar doit contribuer après sa libération à la reconstruction du Bélarus.

J’en appelle aux démocrates européens pour transformer cette idée de résolution du PE en réalité et plus généralement se mobiliser et réfléchir à une action qui puisse contribuer à la victoire de la démocratie au Bélarus.

1 https://t.me/belamova/13896

2 https://www.youtube.com/watch?v=WBPxUz1Wxlg

Ecrire un Commentaire

Commenter

Webmentions

  • playing with the casino s money

    […] online gambling maryland […]

  • order viagra men

    […] viagra sale uk cheap […]